Quels outils pour quelle utilisation en télétravail ? Partie 1 : Communiquer

  • remilesieur
  • Outils en ligne, Télétravail, Visioconférence
  • Un commentaire

Comme vous sûrement, j’ai reçu tout un tas de messages à propos des outils -client lourd ou pas- disponibles pour travailler en mode partagé. Soit on me proposait de nouveaux services soit on me demandait lequel choisir devant le vaste champ de possibilités qui s’ouvre devant nous.

Suivant que vous soyez développeur, coach, manager ou autre, bien évidemment, vos besoins seront différents. Essayons de catégoriser tout ça et reprenons les feedbacks que j’ai pu récolter sur chacun des produits.

Comment continuer à communiquer efficacement en télétravail ?

Comment faire en sorte que chacun soit au courant de l’état d’avancement de l’équipe en temps réel ? Et si la production tombe ?

Un P.O. un peu stressé

Je rajouterai un niveau supplémentaire :

Parle-t-on de réunions / cérémonies ou de suivre globalement le travail de l’équipe ?

Suivant votre réponse, deux possibilités : vous cherchez une solution synchrone (type visioconférence) ou asynchrone (plus axée notifications).


La visioconférence

Zoom ($)

L’option utilisée chez Goood pendant cette période de télétravail forcé. Pour l’instant nous l’utilisons pour notre « machine à café virtuelle » et pour les réunions depuis hier.

Le premier retour que nous en avons est qu’il utilise très peu de bande passante, une ressource rare et précieuse en ces temps.

Une feature que nous n’avons pas encore testée : la création de breakout rooms afin de travailler en sous groupes avant de se retrouver dans la salle commune. Intéressant pour les workshops et formations pour nous.

Whereby ($)

Ou anciennement appear.in. Je l’ai utilisé avec des équipes de développement en mode Scrum pendant plusieurs années.

Un peu plus gourmand en bande passante (mais je ne m’en suis pas resservi depuis plusieurs mois) mais très pratique en web. L’équipe était très bien organisée autour de cet outil suffisamment flexible pour tout le monde.

Jami

Petit outsider, j’ai une certaine sympathie pour les alternatives libres.

Les deux énormes avantages sont sa gratuité complète (GNU oblige) et son mode totalement distribué, fonctionnement totalement en peer-to-peer.

Je n’ai malheureusement pas eu l’opportunité de suffisamment le tester à cause de son problème majeur : aucune société n’a l’air de connaître le produit. Mais si vous avez l’âme d’un libriste et une équipe prête à relever un peu ses manches, je suis preneur d’un feedback !


La communication textuelle et les notifications

Parfois on n’a pas besoin d’être en visio, voire on ne le veut pas. Quelles solutions nous permettent d’échanger et manière centralisée ?

Slack ($)

Difficile de ne pas commencer par lui. Grand favori, c’est aussi lui que nous avons choisi chez Goood. Uniquement en cloud, riche en extensions et capable de s’interfacer avec presque tout. Par contre, si vous voulez profiter au maximum de ses capacités, il est payant.

Teams ($)

On l’oublie parfois. Il est intégré à la suite Office 365. J’ai pu voir des équipes l’utiliser et être parfaitement satisfaites du produit. Un Slack by Microsoft ? Peut-être. Mais si vous avez déjà un abonnement Office, il ne vous coûtera rien de plus.

Mattermost (hébergement $)

Encore une petite solution open source que j’ai pu tester cette fois. J’y ai retrouvé les mêmes fonctionnalités que Slack, juste un tout petit peu moins d’intégration avec des outils externes… Et encore.

Si vous avez les ressources pour l’installer vous-même, le produit ne vous coûtera rien (il existe même des images Docker).


Il existe encore beaucoup de produits de communication. Même Skype personnel, avec son bouton « Meet Now » peut faire l’affaire. J’ai préféré vous communiquer ceux qui sortaient du lot pour des raisons spécifiques (prix, intégration et popularité).

Pour autant, le plus important restera votre équipe : quel outil accepte-elle de prendre ? J’ai vu beaucoup de dev teams refuser Slack ou Mattermost parce qu’elles préféraient uniquement utiliser l’e-mail ou toute forme de visioconférence par peur de se sentir surveillées. Tout cela est compréhensible et doit être pris en compte.

Prenez cette liste pour ce qu’elle est : un retour d’expérience sur l’utilisation d’outil de communication à distance.

Image d’illustration par PhotoMIX Ltd.

Auteur : remilesieur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un commentaire

  • Julien

    Si tu aimes Whereby ET les produits libres, alors je me permet de te recommander Framatalk, qui n’est ni plus ni moins qu’une instance Jit.si (le logiciel libre de vidéoconférence exploité par whereby) installée sur les serveurs de Framasoft 😉

%d blogueurs aiment cette page :